Thaïlande: Huit adolescents déjà sortis de la grotte, le sauvetage reprendra mardi

231

Selon CNN, quatre adolescents ont été secourus ce lundi lors de la deuxième phase de l’opération de sauvetage qui se déroule dans la grotte inondée de Tham Luang, dans le nord de la Thaïlande. La chaîne américaine affirme que les opérations sont terminées pour aujourd’hui. Dimanche, quatre enfants avaient déjà pu être sortis. Dans la grotte, il reste encore quatre adolescents et leur entraîneur de foot.

Quatre nouveaux adolescents ont été sortis ce lundi de la grotte inondée dans le nord de la Thaïlande, selon CNN. Le premier d’entre eux (5e depuis le début des opérations de secours démarrées dimanche) est sorti vers midi, heure française. Il a été transporté par les services médicaux. Une scène filmée par le correspondant de la chaîne américaine.

« Deux jours, huit sangliers sauvages », le nom de leur équipe de football, ont laconiquement écrit dans la soirée sur leur page Facebook les commandos de marine thaïlandais, au centre de l’opération de sauvetage.

« En meilleur état de santé que ceux d’hier »

Toujours selon la chaîne CNN qui cite un témoin oculaire posté à l’entrée de la grotte, les quatre garçons secourus ce lundi portaient des masques de plongée faciaux (où le masque et l’embout pour respirer sont solidaires). Ils ont été transportés en combinaison de plongée et avec le masque toujours sur le visage jusqu’à l’hôpital provisoire mis en place pour les opérations de sauvetage.

L’un des sauveteurs aurait expliqué que les enfants portaient en fait plusieurs combinaisons de plongée « pour minimiser la perte de chaleur ».

Narongsak Osotthanakorn, commandant de la mission de sauvetage, a déclaré lors d’une conférence de presse que les quatre garçons sortis ce lundi étaient dans « un meilleur état de santé que ceux secourus dimanche ». Il n’a pas donné de détails, mais il assure que tous sont en « bonne condition physique ».

 

Le sauvetage reprendra mardi

 

Il a ajouté que les secouristes auront besoin d’au moins 20 heures pour se préparer à la prochaine opération, mais le calendrier pourrait changer en fonction des conditions météorologiques et des niveaux d’eau. Le sauvetage de lundi a été effectué quatre à cinq heures plus tôt que prévu en raison de conditions favorables. Tous les sauveteurs et les plongeurs se reposent en prévision de l’opération de demain, poursuit CNN. Les sauveteurs doivent aussi acheminer des réserves d’oxygène qu’ils placent à des « endroits stratégiques » du parcours. Les officiels se réuniront ce lundi soir pour discuter des opérations prévues mardi.

Chaque enfant doit être accompagné par deux plongeurs comme l’explique cette infographie de l’AFP :

Ils sont attachés aux sauveteurs par une petite ligne de vie.

Quatre garçon ont déjà pu être secourus dimanche. Il en reste donc encore quatre à extraire, plus leur entraîneur, au deuxième jour de l’opération de sauvetage. Dans la nuit, de fortes pluies ont détrempé la grotte de Tham Luang, située dans la province de Chiang Rai, ce qui augmente le danger dans cette « guerre contre l’eau et la montre ».

Baptisés par les réseaux sociaux « Sangliers sauvages 1, 2, 3, 4 », les quatre premiers garçons, hospitalisés, vont bien, a précisé Narongsak Osottanakorn, même s’ils sont « tenus à l’écart » de leurs parents, afin d’éviter qu’ils ne soient contaminés, vu leur état de faiblesse. « Les médecins envisagent de permettre aux familles de leur rendre visite, mais séparés par une vitre », a-t-il dit.

 

Dans la nuit, de fortes pluies ont détrempé la grotte de Tham Luang, située dans la province de Chiang Rai, ce qui augmente le danger dans cette « guerre contre l’eau et la montre ».

 

Le groupe de 12 garçon adolescents et leur entraineur ont été pris au piège dans cette cavité à cause d’une brusque montée des eaux le 23 juin. Les garçons font tous partie d’une équipe de football des jeunes connue sous le nom de Wild Boars (« Sangliers sauvages »). Lundi dernier, ils ont été découverts par les premiers sauveteurs, blottis sur un étroit rebord tout au fond d’un dédale de cavités, à plus de quatre kilomètres de l’entrée de la grotte.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here